Click Here

Connaissez-vous les 5 types de changements organisationnels?

monsterid
par WalkMe Team

Le changement fait partie de la vie.

Pensez aux saisons. Chaque année à cette époque, l’été laisse la place à l’automne. La température baisse, les feuilles changent de couleur et finissent par tomber des arbres. Mais les changements organisationnels ne sont pas tous aussi classiques ou naturels. Le changement peut être aussi inévitable que le passage des saisons — pour autant, cela ne le rend pas plus facile.

Grâce aux stratégies de changement organisationnel, les entreprises peuvent éviter la stagnation tout en minimisant autant que possible les perturbations. La préparation est un élément essentiel à la réussite, en particulier lors d’une phase de transformation. Toutefois, il est impossible de se préparer si l’on ignore quel type de changement est en train de se produire.

Voici une liste de 5 types de changements organisationnels auxquels les entreprises peuvent être confrontées.

1. Changement à l’échelle de l’organisation

Un changement à l’échelle de l’organisation est une transformation à grande échelle qui affecte l’ensemble de l’entreprise. Il peut s’agir d’une restructuration de la direction, de l’introduction d’une nouvelle politique ou technologie d’entreprise, par exemple.

Un changement d’une telle ampleur affecte chaque collaborateur. Cependant, à mesure que les choses se tassent, les améliorations commencent à être visibles. Parfois, un changement s’impose du fait d’une stratégie devenue obsolète ou simplement parce que l’entreprise est devenue trop grande pour sa coquille.

Tels des bernard-l’hermites, il se peut que les dirigeants jugent nécessaire de trouver une carapace plus grande pour répondre à leurs besoins. Néanmoins, un changement mal planifié peut s’avérer très perturbateur et entraîner de lourdes conséquences pour toute l’entreprise.

Un changement à l’échelle de l’entreprise est un événement considérable et doit être planifié avec précision afin de préserver toutes les personnes concernées. L’issue du changement, qu’elle soit négative ou positive, repose sur vos stratégies de changement organisationnel et leur mise en œuvre.

2. Changement transformationnel

Le changement transformationnel concerne spécifiquement la stratégie organisationnelle d’une entreprise. Les entreprises qui s’adaptent le mieux aux évolutions rapides de leur secteur sont réactives, flexibles et prêtes à modifier leurs stratégies lorsque le besoin s’en ressent.

Les stratégies visant à guider un changement transformationnel doivent tenir compte de la situation actuelle et de l’orientation que l’entreprise envisage de prendre. Les tendances culturelles, le climat social et le progrès technologique sont quelques-uns des nombreux facteurs dont les dirigeants doivent tenir compte lorsqu’ils élaborent des stratégies de changement organisationnel destinées à soutenir une transformation.Selon une étude de la MIT Sloan Management Review et Deloitte, les stratégies de transformation des entreprises numériques arrivées à maturité portent essentiellement sur l’intégration de technologies numériques, telles que les réseaux sociaux, les technologies mobiles, l’analyse des données et le cloud. En revanche, les entreprises numériques moins matures se focalisent sur la résolution de problèmes spécifiques avec des technologies individuelles. Cela dit, compte tenu de la rapidité à laquelle évolue la technologie numérique, les entreprises augmentent leurs chances de réussite si elles intègrent une technologie évolutive et flexible dans leurs stratégies de transformation.

3. Changement du personnel

Un changement de personnel se produit lorsqu’une entreprise met en œuvre un recrutement de masse ou des licenciements. Chacun de ces types de changements organisationnels peut avoir des conséquences importantes sur le moral et l’engagement des collaborateurs, pour le meilleur ou pour le pire.

La menace de licenciements engendre de la peur et de l’anxiété chez les employés. Bien que les circonstances requièrent parfois une telle décision, les dirigeants doivent s’attendre à ce que le moral des collaborateurs en pâtisse. Néanmoins, l’entreprise doit aller de l’avant. Il est essentiel de faire preuve d’une véritable compassion et de donner aux collaborateurs la motivation nécessaire pour continuer à travailler durant les moments difficiles.

Si le recrutement de masse a des répercussions plus positives sur l’entreprise, il n’est pas sans poser de difficultés. Le recrutement de masse est un signe de croissance substantielle, au cours de laquelle une entreprise peut devoir faire face à des changements culturels et une certaine désorganisation.

Le recrutement de nouveaux collaborateurs implique qu’ils soient formés et soutenus en permanence. L’accueil de nouveaux collaborateurs est une chose formidable, mais cela induit une rupture dans le travail des équipes d’encadrement. Si la transition n’est pas gérée correctement, elle peut conduire au chaos, à l’inefficacité et finalement freiner la croissance.

4. Changement imprévu

On définit généralement le changement imprévu comme une action devant être menée suite à des événements inattendus. Bien que, par définition, il soit impossible de prévoir un changement imprévu, il peut être géré de manière organisée.

Par exemple, les ouragans qui ont frappé les États-Unis au début de l’automne 2017 ont provoqué l’évacuation de milliers de résidents forcés de chercher un abri temporaire loin de chez eux. Une fois l’urgence passée, ils ont entamé le long processus de retour à la vie normale.

Les entreprises ont également connu des changements imprévus au lendemain de ces tempêtes.

De nouvelles réglementations gouvernementales, sur lesquelles les entreprises n’ont aucun contrôle, peuvent également provoquer des changements imprévus. Même si les circonstances qui conduisent à des changements imprévus peuvent être chaotiques, il est important que les organisations soient résilientes et flexibles. Les entreprises peuvent également bénéficier de la mise en place de stratégies basiques de changement organisationnel pour minimiser le chaos et les perturbations.

5. Changement correctif

Les dirigeants mettent en œuvre des changements correctifs lorsqu’ils identifient un besoin de remédier aux lacunes ou aux performances médiocres de l’entreprise.

Par exemple, des difficultés financières, généralement imputables à de mauvaises performances, requièrent un changement correctif. Les exemples les plus courants de ce type de changement peuvent être l’introduction d’un nouveau programme de formation des collaborateurs, le déploiement d’un nouveau logiciel ou la création d’un nouveau poste destiné à pallier un problème.

Parmi les types d’actions correctives, citons également la remise en question de stratégies en place depuis des années mais qui ne sont désormais plus rentables. Les problèmes de leadership, comme un PDG nouvellement nommé qui se révèle être un mauvais choix pour l’entreprise, peuvent également nécessiter un changement correctif. Même si les mesures de changement correctif doivent être pensées pour répondre à un problème spécifique, leur réussite repose également sur des stratégies de changement organisationnel efficaces.

La solution:miser sur la stratégie et la préparation

Chaque type de changement organisationnel requiert une action différente. Les entreprises qui traversent le mieux les périodes de transition se caractérisent par leur flexibilité et leur capacité à accepter le changement, même lorsque les circonstances ne sont pas idéales. La mise en place de stratégies basiques permet également d’orienter les efforts de transformation, y compris ceux qui sont provoqués par des événements imprévus. En matière de changement organisationnel, la préparation doit être le mot d’ordre.

Partager

monsterid
WalkMe Team
WalkMe pioneered the Digital Adoption Platform (DAP) for organizations to utilize the full potential of their digital assets. Using artificial intelligence, machine learning and contextual guidance, WalkMe adds a dynamic user interface layer to raise the digital literacy of all users.